(Re)Découvrir le cirque de l’Essonne

Le cirque de l’Essonne

Un coteau en amphithéâtre qui s‘étend sur une superficie de 130 hectares situé sur les villes de lisses, Corbeil-essonnes et Villabé : le cirque de l'Essonne.

Ce site est recensé comme espace naturel sensible, ce qui permet de préserver ses paysages, son milieu naturel et d’assurer la sauvegarde des habitats naturels. Dans cet espace, il ne s’agit donc pas de mettre la nature « sous cloche », mais de concilier la préservation de la biodiversité et des paysages, avec des actions en matière de pédagogie, de développement économique et de loisirs doux.

Ce patrimoine géologique riche est caractérisé par un maillage d’espaces boisés, de vergers et de parcelles cultivées. Des jardins potagers se sont développés
dans le centre du site, à proximité des zones plus humides. Cette diversité d’usage a favorisé une diversité d’habitats. Il en découle une grande diversité d’espèces : 13 espèces végétales patrimoniales, 10 espèces de mammifères, 42 espèces d’oiseaux, 15 espèces d’insectes et 21 espèces de papillons.

Chantier BRISFER Ce site remarquable retient toute l’attention de notre ville, de celles de Villabé et Corbeil-Essonnes, ainsi que de l’agglomération Grand Paris Sud et du Département. La préservation et la valorisation de ce cirque reste le fer de lance de ces futurs aménagements, en prêtant une attention particulière à une réouverture des chemins et sentiers réfléchie avec une fréquentation maîtrisée.

Orientations envisagées

Un espace d’accueil pédagogique
La création d’équipements récréatifs entre sport et nature, parcours de santé et l’organisation d’animations pour le grand public et les scolaires.

Jardins familiaux
Création de jardins familiaux dans la partie haute du cirque, plus facilement accessible depuis le centre du bourg et à proximité d’un point d’eau. La réalisation d’un parking sera également nécessaire.
La mise en place d’une AMAP
Le maintien d’espaces agricoles
Inscription au Plan départemental des itinéraires de promenades et de randonnées (PDIPR)
C’est un outil permettant d’assurer la protection de chemins et sentiers ruraux, en garantissant la pérennité des continuités piétonnes, cyclables et équestres. Le classement au PDIPR permet de mobiliser des aides financières départementales.

Différentes réalisations sont à l’étude :

  • prévoir des dégagements des points de vue vers le cirque ;
  • dégager les anciens arbres fruitiers ;
  • restaurer les réseaux des anciens rus et fossés ;
  • réouvrir le réseau de sentiers sur le coteau ;
  • créer un circuit de découverte et installation d’équipements pédagogiques ;
  • créer un belvédère.