Gestion adaptée des espaces publics

Champ de coquelicots

La mise en place de la gestion adaptée des espaces publics (GAEP) a tout d’abord donné lieu à une réflexion puis à un zonage de la ville.

Cette première étape a permis de définir 40 zones classées par code d’entretien. Pour chaque zone a été établie une fiche de suivi contenant le bilan de l’entretien actuel et la proposition de modalités d’entretien GAEP telles que la tonte ou le fauchage, les plantes ou graines, l’arrosage, les techniques de désherbage.

En 2011, trois zones pilotes (ronds-points du Parlement européen et du Bois Chaland) ont permis à nos services d’expérimenter des techniques d’entretien spécifiques à savoir :

  • Utilisation de plantes locales et peu gourmandes en eau (vivaces) ;
  • Arrêt des produits phytosanitaires par l’adoption de solutions alternatives (paillage, désherbage thermique ou mécanique) ;
  • Préservation et récupération de l’eau de pluie : arrosage automatique, cuves de récupération d’eau pluviale,…
  • Réduction et valorisation des déchets verts (compost) ;
  • Etalement de la fréquence des fauchages.

Au cours de l’année 2012, cette gestion a été étendue à 12 autres sites.

Carte de la gestion adaptée des espaces publics à LissesChaque année, un plan et un choix de plantations sont réalisés ainsi qu’une programmation des tontes et fauchages.

En 2015, une réflexion plus importante a été engagée sur le choix des espèces semées dans les plaines : les plus esthétiques n’étant pas forcément celles qui attirent le plus d’insectes, d’oiseaux et autres petites bêtes. Enfin, les zones Vasco de Gama et Château d’eau font maintenant parties de cette gestion adaptée.

En diversifiant les milieux, la Ville favorise la biodiversité végétale, notamment les orchidées sauvages si présentes sur notre territoire, biodiversité animale et évite le recours à des techniques polluantes et consommatrices d’eau. Outre la réalisation de bottes de foin mises à disposition des Lissois et du Conseil départemental, il a été constaté une fréquentation plus importante des abeilles, libellules, papillons ainsi que le retour des oiseaux et petits mammifères.