Vigipirate

Plan vigipirate

Relevant du Premier ministre, le plan Vigipirate est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme dans la mesure où il associe tous les acteurs nationaux – l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs publics et privés et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.

Le plan Vigipirate est composé de 3 niveaux d'alerte.

  • vigilance (correspond à la posture permanente de sécurité) ;
  • sécurité renforcée-risque attentat (augmentation de la menace ou de certaines vulnérabilités) ;
  • urgence attentat (état de vigilance maximum, qui peut être déclenché soit en cas d'attaque imminente, soit à la suite d'un attentat).

Depuis le 21 mars 2017, le niveau "sécurité renforcée-risque attentat " est activé. Par ailleurs, suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, l'état d'urgence a été décrété et plusieurs fois renouvelé. Une information sur la conduite à tenir en cas d'attaque terroriste a été transmise par le Préfet. Elle est téléchargeable ci-dessous.

Le plan Vigipirate relevé à son niveau maximum en 2016 a conduit le maire à sécuriser les bâtiments dont la configuration présente une trop grande proximité entre les places de stationnement et leur entrée :

  • Groupe scolaire Mistral
  • Groupe scolaire Du Bellay
  • Groupe scolaire Corot
  • L’église Saint germain
  • L’espace sports.

Documents :

Réagir en cas d'attaque terroriste