Voisins vigilants

Voisons vigilants

Depuis 1 an, la Municipalité a associé les Lissois à la prévention et la protection de leur propre environnement. Une convention de « participation citoyenne » a été signée entre la commune et la Gendarmerie de Bondoufle.

Cette démarche volontariste, basée sur l’observation instantanée, consiste à organiser, au sein de la commune, un système de protection solidaire et réciproque en impliquant l’ensemble de la population afin de prévenir toutes formes de délinquance.

Un réseau de voisinage

Empruntant la forme d'un réseau de solidarité de voisinage structuré autour d'habitants-relais d'une même rue ou d'un même quartier, le dispositif doit permettre d'alerter la Gendarmerie ou la Police municipale de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont les habitants seraient les témoins.

Ce dispositif n'a pas vocation à se substituer à l'action de la Gendarmerie.

Une action participative

L'action participative des habitants-relais se limite à :

  • un rôle d'information ou d'alerte chaque fois qu'un fait ou un événement est de nature à troubler la tranquillité publique,
  • un relais de l'action de la Gendarmerie auprès de la population, favorisant ainsi la diffusion de conseils préventifs pour lutter plus particulièrement contre la délinquance d'appropriation et les dégradations (sur demande et contrôle de la brigade),
  • un relais de l'action de prévention des cambriolages intitulé « opération tranquillité vacances » mis en oeuvre sous l'autorité de la Gendarmerie et la Police municipale.

Une transmission directe

Hors les cas de crimes ou délits flagrants qui impliquent pour les témoins de l'événement un appel direct à la gendarmerie (appel d'urgence n° 17), les habitants-relais transmettent au coordonnateur désigné par le Maire, à la Police municipale et au référent de la Gendarmerie, toutes les informations qu'ils estiment devoir porter à la connaissance de leurs interlocuteurs, sous réserve qu'elles respectent les droits fondamentaux individuels et ne revêtent aucun caractère politique, racial, syndical ou religieux.

Pour ce faire, le commandant de la brigade de Bondoufle désigne un militaire de son unité et un suppléant qui seront les interlocuteurs privilégiés des habitants-relais (correspondant). Dans le respect des dispositions de l'article 11 du Code de Procédure Pénale, les correspondants gendarmerie informent en retour le Maire des mesures prises et lui adressent régulièrement un état statistique des faits de délinquance de proximité constatés sur la commune.

Ce dispositif qui se base sur une continuité de l'information, s'appuie sur un éventail de vecteurs de communication propices à la multiplication des échanges (rencontres, téléphone, fax, messagerie internet).

Rôle de l’habitant-relais :
  1. Renseigner la Police municipale ou la Gendarmerie à propos de faits et non de personnes.
  2. Relever les caractéristiques des véhicules ou personnes suspectes.
  3. Surveiller en veillant à ne pas faire intrusion dans la vie privée des voisins.
  4. Appeler le 17 ou la brigade de votre secteur en cas de faits inhabituels ou suspects. L'élu local doit être sollicité par la suite.
  5. Ne jamais intervenir sur un cambriolage, ni aller au-devant de personnes suspectes.
  6. Dialoguer avec ses voisins afin de créer une relation de confiance.
  7. Rester en contact régulier avec la Gendarmerie ou la Police municipale, même si vous n'avez rien à signaler. Vous pourrez être sollicités par des alertes envoyées par email ou SMS de la Gendarmerie.
  8. Savoir distinguer l'urgence et avoir le bon réflexe.
  9. Relayer les alertes et les conseils de prudence auprès de ses voisins.
  10. Être discret.