Grainothèque de Lisses : la presse en parle

Suite à la présentation de la Grainothèque au Centre culturel Jean Cocteau et à la Mairie de Lisses les 26 janvier et 28 février derniers, le journal le Républicain a fait un article très complet sur ce système de troc de graines que la Ville a mis en place afin de favoriser la biodiversité, le bien manger et le lien social.

Les semis du samedi

Découvrez aussi les tutoriels pour faire vos propres semis sur notre chaine YouTube.

La Grainothèque, comment ça marche ?

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un système basé sur le troc qui permet l’échange continu de semences hors du système marchand. La boîte se remplit et se vide selon les graines que déposent ou prennent (pas obligatoirement en même temps) les utilisateurs. Cette notion d’échange (et non de gratuité) est nécessaire au bon fonctionnement de toute grainothèque.

Mode d’emploi

Les graines sont précieuses, empruntez et semez à la mesure de votre jardin, votre balcon ou votre rebord de fenêtre. Prenez celles que vous êtes sûr de planter.

1 graine = 1 plant
50 graines = 50 plants

  • Récoltez vos graines à maturité : les fruits et les légumes les plus gros afin d’en tirer le meilleur. Il est important de bien faire sécher ses graines avant de les ensacher.
  • Évitez les croisements indésirables.
  • Déposez des graines bio et reproductibles (ne pas introduire de semences F1 et F2) dans un sachet à disposition dans les grainothèques de la ville. Pas besoin de mettre beaucoup de graines par sachet, il est préférable de faire plusieurs sachets.
  • Notez sur le sachet : nom de l’espèce, variété, année et lieu de récolte, mois du semis et de la récolte et votre prénom.
  • Rapportez-les à la grainothèque la plus proche de chez vous.

Où la trouver ?

  • Accueil de la Mairie
  • Centre culturel Cocteau

Quelles graines y déposer ?

Toutes les graines, de légumes, de fruits, de fleurs, sont bonnes à partager seulement si ce sont des graines que l’on a récolté soi-même, ou qui n’ont pas subi l’utilisation de pesticides ou d’engrais chimiques. Les variétés anciennes et traditionnelles, locales et rustiques, sont à privilégier car elles ne demandent pas d’arrosage excessifs ni de grande quantité d’engrais.

Les objectifs de la grainothèque

  • Maintenir la biodiversité et protéger l’environnement
  • Maintien de notre autonomie alimentaire
  • Favoriser une alimentation locale et durable
  • Favoriser l’accès à une alimentation saine et au plaisir du goût
  • Sensibiliser les citoyens à la lutte pour la liberté d’échanger et de produire ses semences
  • Renforcer les liens sociaux, créer des opportunités de partage et d’échange
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×