Grippe aviaire : les lacs de l’Essonne sous haute surveillance

La Préfecture instaure une zone de contrôle temporaire (ZCT) une zone de contrôle temporaire (ZCT) sur 110 communes du département, dont Lisses. Elle couvre les lacs de l’Essonne notamment sur les communes de Viry-Châtillon et de Grigny.

Propriétaires d’oiseaux ou de volailles

Si vous détenez des volailles ou des oiseaux d’ornement, vous êtes concerné par ce message et devez :

  • Procéder au recensement de vos volailles ou autres oiseaux.
  • mettre en place quelques mesures de prévention.

Face à un risque de contamination accru du fait de la baisse des températures et de la forte activité migratoire des oiseaux sauvages, le niveau de risque a été relevé de « modéré » à « élevé ». Toutes les volailles doivent être confinées. Merci pour votre vigilance.

Mesures de prévention

  • Claustration ou mise sous filet des basses-cours ;
  • interdiction de rassemblements des volailles des territoires concernés ;
  • conditions renforcées pour le gibier à plumes et l’utilisation d’appelants ;
  • interdiction des compétitions de pigeons voyageurs ;
  • vaccination obligatoire dans les zoos.

110 communes de l’Essonne sous surveillance

À l’intérieur de cette zone, la mise à l’abri des oiseaux va être renforcée et des analyses de laboratoire vont être réalisées fréquemment.

Les exploitations agricoles sont soumises à des mesures renforcées de biosécurité. Les particuliers ont également leur rôle à jouer pour limiter la propagation du virus.

Le virus de l’influenza aviaire a été détecté sur plusieurs oiseaux du département. Dernièrement, des mouettes rieuses, récupérées par l’équipe des lacs du Grand-Orly Seine-Bièvre, ont été confirmées positives. Pour éviter la diffusion du virus, il est demandé :

  • de ne pas s’approcher, ni nourrir les oiseaux sauvages.
  • d’éviter de se balader près des étangs, mares et rivières (zones humides) où stationnent les oiseaux sauvages même en leur absence, du fait de la possible présence du virus dans les fientes et sols souillés.

Tout oiseau sauvage retrouvé mort sans cause évidente dans cette zone doit par ailleurs être signalé à :

  • la fédération interdépartementale des chasseurs d’Île-de-France (FICIF) au 01 34 85 33 00
  • l’antenne départementale de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) au 07 63 99 54 74 ou 06 46 54 26 18
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×